silure

peche silure

La pêche au silure 

Le silure est un poisson que l’on peut pêcher de différentes manières : avec des leurres, au poisson vif, au ver de terre, etc. Il faut dire que chacun possède une technique de pêche bien à lui. Cependant, en fonction des conditions et du moment où le silure est disponible, il faudra parfois utiliser des techniques différentes. Nous allons alors nous intéresser, dans ce billet aux différentes techniques de pêche au silure de même que les types de cours d’eau où on retrouve ce type de poisson. 

Voir avis et tarif                                                       Voir avis et tarif

Quel matériel pour la pêche au silure?

Pour pêcher le silure, vous pouvez utiliser le vers ou d’autres formes d’appâts comme le leurre. Si vous optez pour des vers de terre, mieux choisir les gros spécimens de type canadien. Il vous faudra aussi un montage pour la pêche, notamment un plomb d’environ 100g. Un clonck est en plus nécessaire de même qu’un ensemble composé de canne et de moulinet à silure.

Voir avis et tarif                                 Voir avis et tarif

La pêche du silure au ver

Si vous souhaitez faire de la pêche au ver, un des montages les plus simples à réaliser consiste à fixer le plomb sur la tresse pour ensuite le relier au triple avec une empile en tresse de 100kg. Ensuite, il faudra accrocher les vers de terre au niveau du triple en les piquant plusieurs fois. L’objectif, c’est de réaliser une « grappe de vers » et de commencer à pécher tranquillement.

Dans le but d’optimiser la traque du silure, il est indispensable de disposer de certains éléments tels que le sondeur pour visualiser les échos de poisson de même que les appâts.

Il s’agit d’une technique largement popularisée et qui se pratique en étant assis. L’opération va alors consister à faire descendre la grappe d’une main et dans l’autre clonck. Ensuite, on fait descendre la grappe de vers de terre dans le cone de la sonde dans le but de la visualiser au sondeur.

Voir avis et tarif                                                      Voir avis et tarif

Un clonck et un sondeur : pour plus d’efficacité

Le but est surtout de chercher à présenter légèrement au-dessus de la tête du poisson. Dès lors, il ne voit pas le plomb, mais seulement la grappe qui est assez surexposée. C’est comme cela qu’on parvient à attraper les silures. Cette efficacité est due au fait que le silure est un poisson qui ne dispose pas d’une bonne vue. Dès lors, il utilise beaucoup les sons pour se déplacer et ceci lui permet de repérer ses proies. Avec un clonck, il sera alors possible d’imiter les bruits et les vibrations d’une proie potentielle et ainsi attirer les silures. Cependant, il faut noter qu’il ne s’agit pas d’une technique qui marche à tous les coups, mais qui permet d’obtenir des résultats satisfaisants. 

Voir avis et tarif                                              Voir avis et tarif